Archives de catégorie : Construction Bois

Grandeur nature

Innovation – Cabane de montagne

Un groupe de recherche international, basé en Slovénie, mène actuellement une expérience grandeur nature dans le cœur des Alpes. Il développe et fabrique des modules et les installe en haute montagne pour en étudier le comportement.

À l a frontière entre la Slovénie et l’Italie, le Mont Kanin culmine à 2587 mètres d’altitude. Le site offre des vues à 360° sur les vallées environnantes, sur le Mont Triglav – le plus haut sommet du pays qui en est également le symbole et est représenté sur le drapeau national – et jusqu’aux côtes adriatiques. C’est là qu’un groupe de recherche international qui réunit des architectes, des ingénieurs, des entreprises de construction spécialisées ainsi que des chercheurs a installé une cabane de montagne originale.

Le défi consiste à installer ces modules sur des sites isolés et d’étudier leur réponse aux phénomènes météorologiques extrêmes (violents changements de température, fort cumul de neige, pluie tempétueuse, terrain instable, etc.). Les conditions plus que difficiles exigent une réponse formelle, technique et matérielle (formes architecturales spécifiques, statique et structure adaptées, enveloppe et matériaux appropriés).

Aucune route ne conduit au site, tous les éléments sont transportés par hélicoptère – les modules et les charges sont préparés selon les limites de poids et d’équilibre. Sa position isolée exige le respect des res- sources naturelles et un impact minimal sur le terrain.

Le Mont Kanin revêt également une grande portée historique en raison des importants combats qui ont eu lieu ici pendant la Première Guerre mondiale. Les soldats se sont battus le long du front de l’Isonzo et de nombreux vestiges témoignent encore de ces années tragiques. Déjà largement reconnue pour sa beauté, la région est destinée à devenir encore plus prisée des randonneurs, grimpeurs, spéléologues, alpinistes et autres amoureux de la nature. Ainsi, au-delà des visées de recherche, l’idée de créer des modules qui servent de refuge prend tout son sens.

Science et tourisme

Les conditions météorologiques sont très difficiles. La couverture de neige dure plus de la moitié de l’année. En effet, la zone du
Kanin est connue pour les précipitations record de neige, qui dépassent régulièrement les 10 mètres. Les vents violents et les fortes pluies frappent aussi (précipitations record enregistrées pour une journée: 363 litres/m2). Des tremblements de terre sont aussi occasionnellement enregistrés.

Cet ensemble d’éléments porte les concepteurs à imaginer un module compact en bois. La forme géométrique particulière minimise l’emprise sur le terrain tout en offrant neuf places de couchage réparties sur trois plate-formes et une vue époustouflante. La décoration intérieure est réduite à son minimum et subordonnée à la fonction. Théoriquement, plusieurs modules pourraient être placés l’un à côté de l’autre afin de créer une structure d’une plus grande capacité et avec des fonctionnalités complémentaires.

La cabine a été entièrement financée par des dons et réalisée avec l’aide de nombreux volontaires. Les chercheurs l’utiliseront également en tant que base pour des observations climatologiques et géologiques ainsi que pour acquérir de nouvelles connaissances en ingénierie et architecture (statique, comportement des matériaux, etc.). La beauté du site et l’originalité architecturale ont d’ ores et déjà valu à la cabane du Mont Kanin diverses publications dans des magazines internationaux.•

Le bois entre en scène

CHR 1_bois_opera 1

Le Grand Théâtre de Genève a fermé ses portes jusqu’à l’automne 2018 pour une rénovation lourde. Au cours de ces deux saisons, mélomanes et autres amateurs de ballets et de récitals seront accueillis dans un théâtre éphémère, entièrement en bois. Ce bâtiment provisoire a été acheté à la Comédie-Française qui l’a construit en 2012 lors du réaménagement de la célèbre Salle Richelieu du Palais-Royal.

Depuis le début de l’année, le Grand Théâtre de Genève est fermé pour y permettre d’importants travaux. Afin de ne pas priver les amoureux du bel canto de représentations, l’institution a racheté le théâtre éphémère de la Comédie-Française et l’a implanté – après quelques péripéties et moult modifications et adaptations – dans la Campagne Rigot, à deux pas du Palais des Nations. Rebaptisé «Opéra des Nations», il a accueilli les premières représentations en février.

Cette construction en modules de bois préfabriqués, conçus pour être rapidement assemblés et démontés, a séduit le Grand Théâtre de Genève qui était à la recherche d’une structure semblable.

Les éléments existants ont été réutilisés et complétés. Le budget pour l’ensemble de l’opération, à savoir le démontage, le transport, l’adaptation et le montage à Genève, s’élève à environ 10 millions de francs suisses pour lesquels des mécènes se sont mobilisés.

«un théâtre provisoire entièrement en bois»

Afin de répondre au mieux aux nouveaux types de représentations, la structure globale a été élargie et allongée, la scène et les gradins sont transformés et une fosse d’orchestre est intégrée, tout comme les loges d’artistes et les locaux techniques. L’ossature primaire est entièrement neuve.

CHR 1_bois_opera 4

Art vivant

Le projet genevois démontre toute la versatilité de la construction bois. Partant des éléments de base – 1000 m3 de bois, ayant nécessité 70 semi-remorques pour le transport de Paris à Genève –, les architectes et ingénieurs ont créé, avec force et finesse, un nouveau bâtiment. Tous les nouveaux éléments – des pieux battus dans le terrain à la structure porteuse primaire – ont été réalisés en bois local provenant des forêts genevoises, vaudoises et fribougeoises. La trame a été scindée et …

… découvrez l’article complet dans notre édition de février 2016, contactez Tania et recevez un exemplaire gratuit!

 

 

Aujourd’hui, c’est le bois!

CHR 1.2015_salon bois 1

Le bois sera de nouveau présent sous toutes ses formes lors de la 11e édition de Salon Bois, qui aura lieu les 6-7-8 février 2015 à Espace Gruyère, Bulle. Les professionnels de la filière présenteront leurs activités dans le domaine de la construction, de la transformation, de la rénovation et de l’énergie.

Plateforme d’échanges et de rencontres entre les professionnels et le grand public intéressé par le bois dans la construction, l’habitat et l’énergie, cette manifestation avait accueilli en 2013 près de 9000 visiteurs, venus de toute la Suisse et de la France voisine. Salon Bois attend en 2015 plus de 100 exposants sur les 4600 m2 des Halles 030, 040 et 050 d’Espace Gruyère.

«plus de 100 exposants»

Les exposants annoncés se réjouissent de l’intérêt d’un public toujours plus avisé, comptant une majorité de propriétaires ou de futurs maîtres d’ouvrage, ainsi qu’un très grand nombre de professionnels du secteur de l’immobilier et de la construction, ou plus particulièrement de la filière bois.

Cette manifestation, autour de laquelle gravitent à chaque édition des rencontres professionnelles et des conférences grand public, représente une plateforme d’intérêt pour toute personne désirant construire, agrandir, rénover ou aménager son habitat. On peut citer: l’Association romande des cadres ébénistes menuisiers (CEM) qui a annoncé l’organisation de son 9 Séminaire ébénisterie-menuiserie pour le vendredi 6 février 2015, et, avec le concours de Lignum Fribourg et du Cedotec, un séminaire est organisé le vendredi 6 février, sur le thème «Bâtiments et monuments historiques: le bois dans tous ses états». Enfin, MINERGIE Agence Suisse romande présentera un cycle de conférences pour les professionnels, le vendredi 6 février encore, avec le concours de spécialistes, toujours avec le bois comme fil rouge.

CHR 1.2015_salon bois 4

Histoire et industrie                Salon Bois a offert un espace à deux invités d’honneur pour cette 11e édition, les associations Patrimoine suisse Gruyère- Veveyse et IBSR – Industrie du bois Suisse romande.

La première se consacre, dans les districts fribourgeois de la Gruyère et de la Veveyse, aux buts de Patrimoine suisse. La présence de cette association à Salon Bois lui permettra de présenter les facettes exemplaires du patrimoine bâti de la région ainsi que des interventions mesurées et réussies dans la rénovation de bâtiments sous protection.

Forte de 55 membres, IBSR – Industrie du bois Suisse romande regroupe, quant à elle, les scieries de toute la Suisse romande et sa présence au Salon Bois 2015 sera l’occasion de présenter ce chaînon important de la filière bois.

La manifestation se présente désormais comme un rendez-vous incontournable tant pour les spécialistes que pour les amateurs du bois sous toutes ses formes. •

Informations:                                                                                                                Salon Bois                                                                                                                        Du 6 au 8 février                                                                                                        Espace Gruyère, Bulle                                                                                www.salonbois.ch

CHR 1.2015_salon bois 3CHR 1.2015_salon bois 2

Entre ville et champs

Landi Moléson SA, Bulle                                                                                        CHR 8_bois_Landi 4

Marquant l’entrée de la ville, le nouveau bâtiment Landi de Bulle est un édifice multiple. Les volumes articulés reflètent les différentes fonctions ainsi que le rôle d’élément de transition qu’il joue dans le contexte.

Landi est une marque bien établie dans toute la Suisse. Depuis plus de cent ans, en effet, celles qui sont nées comme des coopératives agricoles liées aux produits nécessaires aux exploitations ont grandement étoffé leur offre. Partenaires fiables de l’économie agricole suisse, elles ont complété leur assortiment professionnel avec des offres du commerce de détail pour la maison et des articles de jardin et se sont significativement ouvertes au grand public.

Présente depuis fort longtemps dans la région gruérienne, Landi construit actuellement un nouveau bâtiment à l’entrée de Bulle. Celui-ci regroupe un point de vente, des surfaces administratives et des appartements.

Le futur magasin, d’une surface de vente totale de 2100 m2, comporte différentes zones. Un espace de vente intérieur de 1120 m2 propose notamment tout l’assortiment pour animaux de compagnie, les boissons, les articles do it ainsi que les articles «Top Offre». Afin de mettre à disposition un vaste choix dans le «secteur vert» (plantes, plantons de légumes, fleurs et articles de jardin), une surface de 980 m2 attenante est aménagée en zone de vente extérieure.

Le dépôt (stock magasin et produits agricoles) dessine un volume imposant et s’étend sur environ 700 m2. Il offre une manutention optimale pour un stockage sécurisé de quelque 750 places palettes.

Le programme est complété par 24 appartements et deux surfaces de bureaux et s’appuie sur un vaste parking souterrain.

CHR 8_bois_Landi 2Transitions                          Marquant l’entrée en ville, le long de la route de Riaz, le bâtiment s’articule en plusieurs volumes. La partie résidentielle s’élève de six étages alors que les surfaces commerciales s’organisent horizontale- ment. Des décalages de niveaux sont également présents dans ces secteurs. La composition veut ainsi jouer le rôle d’élément de transition urbaine entre le quartier résidentiel à l’arrière et les zones d’activités de l’autre côté de la rue, opérant une gradation entre l’ouest, à faible densité, et l’est, à caractère industriel. Le renforcement du couloir visuel depuis le chemin de Champ-Francey vers la route de Riaz et le panorama lointain est également pris en compte.

Les flux de personnes et de véhicules sont clairement séparés et permettent de libérer de la surface afin d’aménager un espace public et de passage entre la zone d’habitation et la zone urbaine. Un arrêt de transports publics est prévu afin de valoriser ces nouveaux aménagements qui doivent dynamiser le quartier.

Une vie sociale de qualité est promue dans le quartier par la mixité d’utilisation des surfaces construites (logements, bureaux et activités commerciales) et par la palette de logements proposés. L’espace de rencontre situé devant l’entrée du bâtiment renforce les contacts sociaux. Le complexe a été élaboré dans le cadre d’un mandat d’étude parallèle comprenant l’ensemble du quartier et parti- cipe au développement maîtrisé du secteur. La proximité du centre de la ville de Bulle est un atout supplémentaire pour le succès de cette opération.

CHR 8_bois_Landi 7Bois urbain                                                            Le maître d’ouvrage a naturellement des exigences d’image. La position du bâtiment et les souhaits des autorités dirigent toutefois les concepteurs vers une relecture plus contemporaine. Les lignes sont tendues, les toitures plates et le bois, bien que très présent, est utilisé de manière originale et moderne. La couleur officielle verte des magasins Landi est déclinée ici dans une nouvelle tonalité. Les traditionnelles façades en bois des points de vente Landi se traduisent ici par un lattage horizontal qui habille le dépôt et le magasin. A l’intérieur également, le bois est omniprésent. L’atmosphère est chaleureuse et familière pour les clients habituels; le traitement est contemporain.

Un maillage de métal déployé – dont la tente dorée veut rappeler la couleur du blé – sert d’élément de transition. Il habille la zone de vente extérieure et certains bandeaux de la partie habitation. Cette dernière est quant à elle revêtue de grandes plaques en grès laminé. Bois, métal et minéral s’assemblent harmonieusement, distinguent les différentes fonctions et donnent son caractère au bâtiment.

«éléments modulaires préfabriqués»

La structure primaire du bâtiment associe des éléments en béton (sous-sol, cages d’ascenseurs), en acier (poteaux partie logements) et en bois (poteaux, poutres, planchers). La deuxième trame est essentiellement composée de bois ou de produits dérivés du bois (toiture et planchers en bois empilé, parois modulaires isolées, façades en lames de bois, OSB) pour un total de 1700 m3 de bois.

La plus grande partie du bâtiment est obtenue par l’assemblage d’éléments modulaires préfabriqués à partir de bois suisse dans le centre de production Strüby à Root, dans le canton de Lucerne. Pour certaines parties, la préfabrication comprend la pré-installation des éléments électriques ainsi que les fenêtres. La méthode requiert un minutieux travail d’étude, de planification et de coordination mais garanti une très haute qualité de réalisation.

L’ouverture du magasin est prévue pour février 2015 alors que les appartements seront mis à disposition en mai 2015.

CHR 8_bois_Landi 8CHR 8_bois_Landi 17CHR 8_bois_Landi 13CHR 8_bois_Landi 11

Le bois vise plus haut !

spécial bois 1_500pxRéservé aux chalets et autres constructions agricoles il y a encore une vingtaine d’années, le bois a su renouveler son image pour devenir l’un des matériaux les plus tendances et les plus contemporain qui soit. Depuis 2005, les bâtiments à ossature en bois peuvent s’élever jusqu’à six niveaux. La révision de la norme est préparation et vise à coller de plus près à la réalité du terrain. La filière et les spécialistes se battent pour une utilisation encore plus large du bois. Désormais, le bois vise plus haut ! Continuer la lecture de Le bois vise plus haut !