Archives de catégorie : rénovation

Là-haut dans le passé

Complexe Bel-Air, Lausanne

CHR 6_renovation_Bel-Air 1

Démarré en 2006, le projet de réfection du complexe Bel-Air à Lausanne, propriété de Zurich IMRE, franchit aujourd’hui une nouvelle étape importante. Menée par le bureau d’architectes lausannois CCHE, la complète rénovation intérieure de la tour ainsi que le rafraîchissement de sa façade sont désormais terminés. La rénovation du socle et de l’extension devrait s’achever quant à elle fin 2016. Dans les étages les plus hauts, les appartements semblent suspendus dans le temps.

Les huit étages d’appartements et six étages de bureaux occupant la tour Bel-Air sont désormais terminés. Les appartements, dont les finitions ont été pensées pour préserver et mettre en valeur la vue exceptionnelle, comprennent un penthouse sur deux étages et six appartements occupant chacun un étage entier. Les bureaux proposent des surfaces semi-finies. Le Penthouse de 224 m2 intègre beaucoup de matières nobles et de bois et est surmonté d’une terrasse de 85 m2 avec vue panoramique sur tout Lausanne et environs. Ce bien d’exception a été pensé pour évoquer le confort d’une villa urbaine.

Le projet présenté en 2006 par CCHE, lors du concours sur invitation pour la réfection du complexe Bel-Air, comprenait l’assainissement de la structure métallique du bâtiment et de son enveloppe, la rénovation des parties endommagées et une mise en conformité générale selon les lois et les directives en vigueur. Étaient également compris l’aménagement intérieur avec des logements, des surfaces commerciales et administratives ainsi que des interventions de mise en valeur extérieure.

Imaginé entre les années 1929 et 1932 par l’architecte Alphonse Laverrière, le complexe est recensé en note 1 à l’inventaire des monuments historiques depuis 1992. Le plus grand défi lié à sa réfection se trouve dans la gestion des procédés de rénovation et de mise aux normes, l’évaluation et la restauration des éléments historiques en collaboration avec le Service des monuments et sites du Canton de Vaud et le maintien d’éléments de construction et d’espaces représentatifs des années 30 et de l’architecture d’origine.

CHR 6_renovation_Bel-Air 6

Plus de 10000 plans

Hannes Ehrensperger, architecte associé du bureau CCHE, explique: «À travers cette rénovation, le bureau a souhaité redonner son caractère d’antan à ce bâtiment comprenant 19500 m2 de surface de plancher, dont 15500 m2 de surface locative, tout en lui permettant de s’adapter aux besoins actuels d’un quartier en évolution depuis plusieurs années.»

CHR 6_renovation_Bel-Air 8

De nombreux relevés, diagnostics et expertises ont permis d’appréhender au mieux l’ensemble des détails constructifs et des contraintes. Selon Philippe Steiner, chef de projet développement chez CCHE, «le nombre impressionnant de dessins, plannings, listings et PV nous a amenés à créer une plateforme de mise à jour automatique, via un cloud, pour communiquer notre connaissance du bâtiment et faciliter la coordination entre les professionnels.»

CCHE a dirigé l’intégralité du projet, de la conception architecturale à la gestion des délais, des entreprises et des coûts. La direction des travaux est d’ailleurs implantée dans l’enceinte même du complexe pour superviser en permanence l’avancée des travaux. Le chantier, démarré début 2014, a été mené avec des interventions par étapes et en partie avec les locataires qui continuent à habiter les locaux. Martin Diaz, chef de projet exécution pilotant la direction du chantier, précise que «cette stratégie a permis d’avan- cer en parallèle différentes zones de chantier et de livrer aujourd’hui les appartements et les bureaux sis dans la tour, alors que le complexe et l’extension doivent encore terminer leur mue.» •CHR 6_renovation_Bel-Air 10

La Cigale devient fourmi

Coopérative La Cigale, Genève

CHR 6_rénovation_cigale 3Lauréat de deux prestigieuses récompenses en 2014 – le Prix Solaire Suisse et le Prix cantonal du développement durable –, le projet de rénovation de la coopérative La Cigale fait aujourd’hui office d’exemple. Le 5 juin dernier, le site a été choisi pour accueillir la cérémonie du Concours cantonal du développement durable 2015.

La réhabilitation de la coopérative La Cigale constitue un cas-pilote unique en Suisse en raison de la rénovation de ses bâtiments certifiée Minergie-P® et de l’ensemble des solutions innovantes déployées dans le cadre des travaux effectués. Soutenue par l’OFEN, une telle opération a vocation à être reproduite. 

En 2010, c’est le constat de l’importante consommation de mazout des deux immeubles de la coopérative qui a incité Brolliet SA, en charge de leur gestion, à proposer une rénovation à ses sociétaires. L’objectif est alors clair: rendre le site datant des années 50 moins énergivore, donner une nouvelle jeunesse à ses 273 appartements tout en offrant un cadre de vie plus confortable, plus écologique et plus économique à ses habitants.

Ce projet ayant été accepté, l’ensemble des acteurs réunis dans le cadre de ce dossier, soit les sociétés Brolliet SA, Signa-Terre SA, François Baud et Thomas Früh, BG Ingénieurs Conseils SA et les SIG, a alors élaboré une opération aux visées ambitieuses: une réduction de près de 70% des besoins en chaleur des bâtiments dans l’optique d’obtenir une certification Minergie-P®. Pour cela, le plan de rénovation imaginé s’est articulé autour de deux volets. D’une part, le pool de spécialistes en présence a opté pour une enveloppe de bâtiment à même de réduire fortement la consommation d’énergie. D’autre part, un concept de chauffage tout à fait novateur est adopté avec un système de production d’eau chaude et de chauffage assuré par une toiture solaire alimentant des pompes à chaleur ou directement les réseaux de chauffage; des bacs à glace permettent le fonctionnement du système en cas de stratus. Initié en 2013, le chantier a eu une durée exemplaire, puisqu’il n’a pris qu’un an, de manière à préserver la qualité de vie des habitants et à réduire les nuisances au minimum. Par ailleurs, la quasi-intégralité des opérations a été effectuée depuis l’extérieur des bâtiments, permettant aux sociétaires de rester chez eux durant toute la période des travaux.

CHR 6_rénovation_cigale 5 - copie CHR 6_rénovation_cigale 4 - copie

Haute performance énergétique                                                                                Les travaux terminés, La Cigale constitue une des plus grandes rénovations durables suisses labellisées Minergie-P®. Ces travaux ont divisé par cinq les besoins énergétiques totaux des 273 appartements. En outre, dans leur concept global, ces derniers ont intégré le solaire thermique pour la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire (ECS). Des installations thermiques d’une surface totale de 1700 m2 produisent près de 52% des besoins énergétiques totaux des immeubles, incluant la consommation domestique. Ceci étant, cinq pompes à chaleur avec comme source d’énergie deux stocks d’eau alimentés par les toitures solaires assurent une plus grande indépendance aux énergies fossiles. De plus, la rénovation Minergie-P® et les capteurs solaires thermiques non vitrés installés ont contribué à faire chuter les émissions de CO2 de 1961 à 183 tonnes par an (–91%).

Par sa taille, cette opération à haute performance énergétique est un cas unique en Suisse et son impact est considérable, puisqu’il représente 98% de la surface Minergie-P® des transformations du canton de Genève. L’obtention de ce label sur des volumes si conséquents en fait une première sur le territoire helvétique. Soutenu par l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), il s’agit d’un cas-pilote inédit par l’ensemble des solutions sociales, écologiques, financières mobilisées et tout à fait reproductible à l’échelle nationale. Par ailleurs, de tels travaux ont démontré qu’un partenariat actif entre pilote, équipe de spécialistes et maître d’ouvrage est une des clés du succès.

Finalement, l’effort s’est également porté sur l’aspect des loyers. Un plan financier a été établi par l’agence immobilière Brolliet afin de trouver un équilibre économique en adéquation avec la volonté de la coopérative. Le résultat a permis de limiter les hausses de loyer et de les maintenir au-dessous du marché, soit de –50% environ.

CHR 6_rénovation_cigale 7

Réduction confirmée                                                                                                    Un an après la fin du chantier conduisant à l’obtention de la certification Minergie-P®, l’analyse des résultats de la consommation énergétique primaire est très concluante, puisque l’on observe une réduction de cette dernière de l’ordre de 81%. A noter que 75% de l’énergie consommée provient d’énergies renouvelables.

D’autre part, ces analyses ont également révélé que des améliorations inhérentes à la régulation du système de chauffage per mettraient de baisser davantage encore la consommation d’énergie primaire de 26% à 40%. Ceci fait, les habitants de La Cigale seraient alimentés à hauteur de 95% par des sources d’énergies renouvelables. Enfin, à signaler que des économies d’énergie pourraient encore être réalisées en poursuivant le travail de sensibilisation auprès des habitants pour que leur comportement de consommation se rapproche autant que possible du standard Minergie-P®.