Diamant urbain

Théâtre provisoire de Plainpalais, Genève

 

 

photo:scott-visuals.com 

Afin d’accueillir le spectacle urbain ZUP, un immense diamant de bois s’est posé sur le skatepark de la plaine de Plainpalais. Un défi technique pour ce théâtre éphémère entièrement financé par des fonds privés.

Un entrepreneur passionné par les arts vivants et urbains et des concepteurs audacieux qui n’en sont pas à leur coup d’essai: voilà les premiers éléments qui font naître le spectacle ZUP et le théâtre éphémère qui trône actuellement sur le skatepark de Plainpalais.

Le show est une création originale née dans l’imagination de Michel Gaud, fondateur et administrateur d’une importante agence de placement ainsi que fondateur de La Compagnie Urbaine, association culturelle genevoise dédiée aux arts urbains. Sa rencontre avec le chorégraphe Nicolas Musin dessine une fresque puissante et aérienne qui mêle la danse, le skate, le roller, le BMX, le free running et des acteurs. Une histoire d’amour esquissée, un mapping vidéo époustouflant et une bande-son originale et inspirée font le reste. Les spectateurs sont emballés. Entre deux respirations, quelqu’un lève tout de même les yeux et parcourt du regard l’immense poutre de bois.

photo:scott-visuals.com

Bois suisse

Projetée par le bureau Charpente Concept – à qui l’on doit moult réalisations spectaculaires en bois, en Suisse romande et au-delà – l’infrastructure est aussi une première. L’élément principal en est une poutre de 62 mètres de portée sans ancrages dans le sol. Haute de 4 mètres et large de 3, elle dessine un arc suspendu à 10 mètres de haut.

Une poutre secondaire marque le front de scène alors que quatre fermes triangulées rayonnent depuis l’arrière et dessinent un plan en diamant. Toiture et parois de fermetures latérales s’ajoutent à cette composition qui totalise 400 m3 de bois, du sapin blanc vaudois, assemblés par scellement de résine et boulonnage. Le levage et la mise en place de la poutre principale à l’aide de deux camions-grue ont sans doute été le moment fort du montage.

 

 

 

Lestée en six points par des blocs en béton (540 tonnes), la structure de bois abrite 700 places pour le public, une buvette, la régie et une loge.

Au niveau architectural, divers défis ont également été relevés. Il a fallu respecter de nombreuses contraintes, telles que conserver la voie de circulation, ne pas abîmer les arbres, rendre le site tel quel et faire en sorte que l’on puisse voir la scène depuis l’ensemble des gradins.

Alors que les seize représentations programmées connaissent un réel succès, le skate-park reste accessible au public toute la journée, en dehors des heures du show, comme il l’a d’ailleurs été tout au long des travaux.

La structure est conçue de manière à pouvoir être démontée, transportée et reconstruite sur un autre site pour accompagner le spectacle lors de ses prochaines étapes.