Archives par mot-clé : normes

Toujours plus de normes? Oui!

massimo portrait 4Il est de bon ton parmi les professionnels de tout bord, tout comme dans une bonne frange de la population, de râler contre la bureaucratie. Et l’on s’en prend volontiers aux autorités cantonales, à la Berne fédérale et, summum du bouc émissaire, à Bruxelles et à la masse de normes européennes.

Le monde de la construction est confronté à l’exponentielle augmentation des normes. Nombre d’entrepreneurs ressentent une réelle pression administrative qui les contraint à dédier toujours plus de temps à l’analyse de la réglementation et à l’adaptation des procédures internes à leur entreprise afin d’y répondre.

De l’efficience énergétique à la sécurité, de la bonne gestion à l’élimination des déchets, il ne suffit pas de bien savoir faire son travail pour être entrepreneur.

« face à des prix nettement plus bas, les habitudes des maîtres d’ouvrage sont vite balayées »

Pourtant certains en demandent plus et ils ont peut-être bien raison. En effet, l’ouverture de la concurrence aux entreprises européennes et mon- diales, tendrait initialement à faire arriver chez nous des services et des produits de qualité inférieure à nos standards habituels. Mais face à des prix nettement plus bas, les habitudes des maîtres d’ouvrage sont vite balayées. C’est le constat qu’a fait dernièrement un fabricant alle- mand de portes et fenêtres, Roto Frank AG pour ne pas le nommer. Sur certains segments, ses marges s’effritent au pro t de produits en provenances de l’Est ou de Chine. Nombre d’industriels suisses se trouvent face à la même inéluctable réalité.

Pire encore, l’écart technique initial tendrait à diminuer (assez) rapidement, les produits «exotiques» devenant de plus en plus qualitatifs. Que faire donc? Tout en poursuivant ses efforts d’innovation, l’industriel allemand – présent sur les cinq continents, dans une quarantaine de pays et annonçant un chiffre d’affaires de 622 millions d’euros en 2015 – s’est adressé à la Commission européenne, appelant à une définition plus précise des normes de qualité.

Sur un autre terrain mais dans la même logique, la SSE invitait dernièrement les maîtres d’ouvrages publics à une définition plus précise des tâches liées au développement durable. Des phrases du type «les entreprises sont tenues de minimiser l’impact environnemental de leurs travaux» ne sont plus acceptables dans les contrats de construction. Aujourd’hui, les entreprises réalisent souvent des prestations qui légalement échoient au maître d’ouvrage, sans pour autant être rémunérées.

Plus de normes donc, pour défendre ses intérêts et les efforts de développement et d’innovation fournis. Maîtres d’ouvrage, propriétaires, entrepreneurs, industriels ou simples consommateurs, il incombe à chacun d’agir pour assurer la qualité de nos constructions et de nos cadres de vie. Ainsi que de l’emploi et de la formation.